Erreur au lancement de Skype : « error while loading shared libraries: libGL.so.1″

Problème

Vous avez un ordinateur avec Optimus et vous avez installé Skype et Bumblebee sur votre OS Linux, mais lorsque vous essayez de lancer le fameux logiciel de VOIP, rien ne se passe…

Cela est dû à un conflit avec la bibliothèque libGL.so.1, en effet Skype fonctionne en 32bit et la bibliothèque libGL.so.1 qui est installé chez vous doit probablement être en 64bit (en passant ce problème ne devrait toucher que les utilisateurs ayant installé un OS 64bit, ce qui est tout à fait logique).

Solution

Heureusement, il est très simple de corriger cette erreur, l’explication provient de la page After installation of bumblebee: i386 OpenGL Apps stopped working qui explique la marche à suivre :

  1. Premièrement installer la bibliothèque requise libgl1-mesa-glx
  2. Puis réinstaller bumblebee-nvidia

Commandes à exécuter dans un terminal :
sudo apt-get install libgl1-mesa-glx
sudo apt-get install --reinstall bumblebee-nvidia

Installer ou restaurer la ROM officielle de votre Nexus

Si vous avez installé une ROM comme CyanogenMod mais que vous souhaitez remettre la version officielle sur votre Nexus afin de bénéficier de mises à jour avant les autres, ou que vous souhaitez simplement réinstaller la version d’origine ou encore procéder à une mise à jour, je vous rassure c’est très vite fait et avec le minimum de risques.

Pré-requis

Pour commencer, récupérez le SDK Android, il contient l’utilitaire fastboot qui permet à votre ordinateur d’envoyer des ordres à votre Nexus (et tout autre appareil Android).

Note : Si vous êtes sous UNIX (Linux, Mac, etc), vous devez ajoutez la ligne ci-dessous à la fin du fichier .bashrc situé dans votre dossier utilisateur (ex : « /home/utilisateur/.bashrc »), afin que le programme d’installation puisse connaître l’emplacement de fastboot, une fois cette ligne ajoutée, fermez votre session et reconnectez vous pour que la modification soit prise en compte.

export PATH=:$PATH:/chemin_vers_android_sdk/platform-tools

Ensuite, récupérez l’image correspondant à votre modèle Nexus sur la page des ROM officielles Google Nexus. Attention à bien identifier votre modèle, par exemple les tablettes Nexus sont déclinées en deux versions (WIFI et MOBILE), il va sans dire que les images ne s’installeront que sur les modèles compatibles.

Enfin chargez votre Nexus au maximum, car une panne d’alimentation pendant l’installation le rendrait inutilisable . D’ailleurs le soucis d’alimentation est à envisager du côté de l’ordinateur (utilisez un portable ou un onduleur pour plus de sécurité).

Important : Sauvegardez vos données car l’installation effacera tous vos fichiers, paramètres, y compris le contenu de la carte SD (rapatriez la totalité de vos fichiers sur votre ordinateur, ce n’est pas facultatif).

Installation

Branchez votre Nexus à votre ordinateur en utilisant le câble MicroUSB fourni, essayez si possible de le brancher sur un port à l’arrière de votre ordinateur car ceux en façade ou sur des HUB USB peuvent poser problème, une fois branché ne touchez plus au câble.

Éteignez votre Nexus, puis accédez au bootloader en maintenant les boutons POWER et VOLUME- .

Si votre bootloader n’est pas débloqué, vous devez le débloquer en exécutant la commande ci-dessous dans une console sur votre ordinateur, cette opération va supprimer le contenu de votre carte SD.

fastboot oem unlock

Maintenant, vous devez extraire le contenu de l’archive téléchargée qui contient le nécessaire pour installer la ROM officielle sur votre Nexus.

Vous devez ensuite exécuter le fichier flash-all.sh pour UNIX ou flash-all.bat pour Windows, le mieux est de le faire depuis une console afin de suivre le processus d’installation (affichage des opérations en cours…).

Durant l’installation, votre appareil va redémarrer plusieurs fois jusqu’à ce que vous voyez le logo de démarrage apparaître, ne faites rien, le démarrage est assez long alors laissez faire et ne vous inquiétez pas.

Si tout s’est bien passé, au bout de 5-10 minutes l’écran d’initialisation apparaîtra et vous demandera de choisir votre langue et tout le reste, vous aurez ainsi terminé l’installation de votre ROM officielle Google Nexus.

Android : Failure [INSTALL_PARSE_FAILED_INCONSISTENT_CERTIFICATES]

Jusqu’à présent méconnu, j’ai eu droit à cette erreur sans vraiment comprendre quelle en était la cause… Elle survient lorsqu’on essaye de lancer depuis l’IDE une application Android sur un téléphone ou une tablette, ça donne quelque chose dans le genre :

pkg: /data/local/tmp/com.example.myapp
Failure [INSTALL_PARSE_FAILED_INCONSISTENT_CERTIFICATES]

Heureusement il ne faut pas moins de 30 secondes pour trouver la solution. En cherchant sur Google, je suis tombé sur ce lien pointant vers StackOverflow : http://stackoverflow.com/questions/3185444/how-to-deal-with-install-parse-failed-inconsistent-certificates-without-uninstal

Donc le problème vient du fait que l’application que vous tentez d’installer sur votre téléphone est déjà installée dessus mais avec une signature différente, cela peut vouloir dire qu’entre temps vous avez changé de système d’exploitation (ce qui était mon cas), ou que vous avez changé de clé de débogage ou encore autre chose…

Bref la solution est simple, il faut désinstaller l’application directement sur votre téléphone/tablette ou bien via la commande ADB suivante :

adb uninstall com.example.myapp

Chronomètre pour android

Chronomètre pour Android v1.1

Sur Android, il existe plusieurs applications de chronomètre, cependant elle ne sont pas toutes égales, la plupart proposent souvent des fonctionnalités basiques, voire ne permettent pas d’enregistrer les temps. De mon côté, j’ai développé avec soin ma première application Android et j’essaye de faire en sorte qu’elle puisse se démarquer des autres en ajoutant des fonctionnalités supplémentaires, mais utiles. La catégorisation des chronomètres par libellés, à l’image des courriels dans la messagerie Gmail est une des fonctionnalité qui distingue mon application des autres.

Caractéristiques

En plus d’être performante et ergonomique, mon application de chronomètre possède de nombreuses caractéristiques :

  • Chronométrage infini (jours, mois, années…)
  • Classement des chronomètres par libellés
  • Statistique des temps
  • Évènements détaillés
  • Description des chronomètres
  • Description des évènements (départ, temps intermédiaire, pause)
  • Indicateur de performance des temps (meilleur, égal ou pire)
  • Partage du chronomètre
  • Notification du chronomètre en cours
  • Fonctionne lorsque le téléphone est éteint
  • Ouverture rapide du dernier chronomètre lancé
  • Configuration personnalisable
  • Tri des chronomètres
  • Tri des évènements

Toutes les fonctionnalités cités précédemment sont disponibles dans la version de base qui est gratuite, cependant une mise à niveau Premium sera nécessaire pour bénéficier des fonctionnalités suivantes  :

  • Export du chronomètre sur la carte SD (au format XML)
  • Affichage des chronomètre en cours
  • Nombre de libellés infini

N’hésitez pas à l’installer et à me dire ce que vous en pensez.

Téléchargement

Pour installer l’application sur votre smartphone ou tablette, il faudra vous rendre sur la page officielle Google Play :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.karlstein.chronometer

Changer le CID du HTC One S (SuperCID)

Si vous cherchez à changer le Country ID de votre HTC One S pour une raison ou pour une autre, vous êtes au bon endroit. Vous allez voir plus bas comment ça se passe, mais avant tout sachez qu’à l’instar du flashage de ROM, de recoveries et autres manipulations un minimum techniques, vous prenez le risque de rendre votre téléphone inutilisable si une erreur se produit.

Maintenant que vous êtes prévenu, je précise que je ne fais que reprendre le tutoriel (en anglais) qui se trouve sur le célèbre (et indispensable) forum xda developers, à l’adresse suivante : http://forum.xda-developers.com/showthread.php?p=26516911

Prérequis

  • Un câble USB
  • Un HTC One S rooté
  • Un éditeur hexadécimal
  • Fastboot (disponible dans le SDK Android)
  • ADB (disponible dans le SDK Android)

Etapes

Remarque : la procédure est décrite pour un environnement Linux, mais elle peut être adaptée à Windows étant donné que les outils sont disponibles sur ces deux OS.

  1. Branchez votre téléphone
  2. Ouvrez un terminal
  3. Exécuter adb shell
  4. Exécutez su
  5. Exécutez dd if=/dev/block/mmcblk0p4 of=/sdcard/mmcblk0p4
  6. Exécutez exit
  7. Exécutez exit
  8. Exécutez adb pull /sdcard/mmcblk0p4
  9. Ouvrez le fichier mmcblk0p4 avec un éditeur hexadécimal
  10. Repérez la ligne 0000:0210
  11. Remplacez les 8 caractères du CID par 11111111 pour avoir le SuperCID ou par le CID que vous souhaitez (dans mon cas, j’ai remplacé VODAP203 par 11111111)
  12. Enregistrez le fichier
  13. Vérifiez la taille du fichier (normalement 1024 octets)
  14. Retournez dans le terminal
  15. Exécutez adb push mmcblk0p4 /sdcard/mmcblk0p4_mod
  16. Exécutez adb shell
  17. Exécutez su
  18. Exécutez dd if=/sdcard/mmcblk0p4_mod of=/dev/block/mmcblk0p4
  19. Exécutez reboot bootloader (le téléphone va redémarrer, laissez le branché)
  20. Une fois le téléphone redémarré et l’écran de boot affiché, vérifiez que la modification a réussie en exécutant dans un terminal fastboot oem readcid, normalement le CID affiché est celui que vous avez mis (11111111 pour un SuperCID)

Extraire le contenu d’une sauvegarde Android avec ABE

Vous avez sans doute déjà réalisé des sauvegardes de votre téléphone Android, si ce n’est pas le cas, je vous invite à suivre le tutoriel vos expliquant comment réaliser une sauvegarde Android avec ADB. Autrement, vous aurez surement à un moment envie d’en explorer le contenu afin de récupérer les applications ou les paramètres.

C’est à ce moment que le programme ABE (pour Android Backup Extractor) entre en jeu. Il s’agit un JAR (archive Java) disponible gratuitement et sous licence libre. Pour l’utiliser vous devez avoir Java installé sur votre ordinateur et savoir manipuler un terminal (ou console).

  1. Commencez par récupérer la dernière version d’ABE sur SourceForge ;
  2. Décompressez l’archive dans un dossier ;
  3. Ouvrer un terminal et placez vous dans le dossier ;
  4. Exécutez la commande ci-dessous en l’adaptant :

java -jar abe.jar unpack sauvegarde.ab archive.tar mot_de_passe

Remarque : Il se peut que vous ayez à exécuter la commande en tant qu’administrateur sur les systèmes Unix.

Le fichier résultant est une archive TAR que vous devrez décompresser, suite à cela, vous aurez accès aux fichiers de la sauvegarde depuis votre explorateur de fichiers.

Pour effectuer l’opération inverse, c’est à dire reconstruire le fichier de sauvegarde, exécuter la commande suivante :

java -jar abe.jar pack archive.tar sauvegarde.ab mot_de_passe

Enfin pour obtenir des informations sur le fichier de sauvegarde :

java -jar abe.jar info sauvegarde.ab mot_de_passe

Créer une sauvegarde Android avec ADB

Une bonne habitude à prendre consiste à effectuer des sauvegardes régulièrement de son téléphone Android, c’est d’ailleurs une étape indispensable avant d’effectuer une mise à jour car le risque zéro n’existe pas.

Vous trouverez plusieurs applications sur Google Play, cependant vous aurez inévitablement comme contrainte d’avoir un téléphone « rooté », c’est à dire débloqué et cela demande quelques manipulations supplémentaires qui sont souvent propres à chaque téléphone, autant dire que cela peut très vite devenir fastidieux.

La méthode que je vous propose est quant à elle la même pour tous les téléphone et ne nécessite pas de téléphone rooté. Nous allons pour cela utiliser ADB (Android Debug Bridge), il s’agit d’un programme fourni par Google et disponible dans le kit de développement Android, plus communément appelé « SDK » (Software Development Kit).

  1. Commencez par télécharger le SDK pour votre système d’exploitation ;
  2. Décompressez l’archive dans un dossier ;
  3. Exécutez le fichier nommé « android » dans le dossier « tools » ;
  4. Sélectionnez « Android SDK Platform Tools » dans la liste et installez le ;
  5. Ouvrez un terminal et placez vous dans le dossier « platform-tools » ;
  6. Branchez votre téléphone avec un câble USB ;
  7. Sur le téléphone, activez « Débogage USB » dans Paramètres » Options pour les développeurs ;
  8. Sur l’ordinateur, exécutez dans le terminal : adb devices pour vérifier que votre téléphone est bien détecté
  9. Enfin, exécutez : adb backup -f sauvegarde.ab -apk -shared -all -system

Remarque : attendez que la sauvegarde soit finie pour fermer le terminal.

Plusieurs paramètres sont disponibles afin d’inclure ou d’exclure certaines données de la sauvegarde :

  • -apk pour inclure les applications installées
  • -noapk pour exclure les applications installées
  • -shared pour inclure les cartes mémoire
  • -noshared pour exclure les cartes mémoire
  • -all pour inclure toutes les applications
  • -system pour inclure les applications système
  • -nosystem pour exclure les applications système

Vous savez maintenant comment sauvegarder vos téléphones et tablettes Android, il s’agit d’une méthode fiable et sans risques dont le plus grand avantage est qu’elle est compatible avec toutes les versions d’Android.

k-branchement

Introduction

Bonjour lecteur, je m’appelle Karl et je suis passionné de nouvelles technologies. Vous vous trouvez sur mon blog, destiné à laisser une trace de moi sur Internet.

Alors, « pourquoi ce blog ? », je vous dirai pourquoi pas ! En effet on trouve des blogs pour tout et n’importe quoi, mais ici, je vous parlerai de programmation (en particulier Java sur Android), d’infographie 3D avec l’excellent Blender, d’infographie 2D avec Gimp et Inkscape, de systèmes d’exploitation avec GNU/Linux, mais aussi de tous les sujets qui méritent d’être partagés (des sites web, des outils, des logiciels, des astuces, des tutoriels, etc), en bref ce qui peut être un minimum utile pour ceux qui passeront par ici.

Alors bienvenue à tous !